Silent - une famille des planeurs UL

 
 
Silent (planeur pur) a été conçu par Walter Mauri pour le concours de la Classe Mondiale FAI. Il en avait les caractéristiques : faible poids (maniement aisé au sol),
pilotage
facile et finesse limitée à 30 (pour la monotypie). Silent était prévu pour être certifié. Comme chacun sait, le vainqueur était le PW-5 "Piwi" ("Smyk", de son vrai nom). Et que faire alors de ce beau bébé ?

Malgré cet échec, le Silent a beaucoup plu aux vélivoles, et a trouvé une surprenante popularité en Italie, et ensuite en Europe. Léger, maniable, d’un pilotage facile, pas (très) cher, bref : un planeur idéal pour promouvoir et développer le vol à voile...

Alisport, le producteur du Silent, a eu alors deux idées de génie : le doter d'un GMP, d'une part - pour lui permettre un décollage autonome, et d'autre part - NE PAS le certifier, afin de conserver un prix avantageux et le faire entrer dans la catégorie ULM, une catégorie présentant de nombreux avantages administratifs. En le faisant, Alisport a crée une nouvelle espèce : planeur ULM, et avec lui est apparu un nouvel espace de liberté pour les vélivoles, à autonomie presque totale. Ainsi était né le Silent-IN, appelé ensuite Silent-Club. L'accueil lui était favorable, mais cette finesse...

La solidité du Silent et ses qualités de vol sont telles, qu'un pilote américain, Bob Carlton,
a équipé en 2004 son Silent-Club d'un ensemble de 2 micro-turbines AMT ! Digne héritier des barnstormers d'entre deux guerres, Bob l'utilise désormais régulièrement dans le cadre des spectacles aériens qu'il organise. Voir ici : Silent Wings Airshows et chez son sponsor : Aircraftspruce. Voir aussi une très belle vidéo du Silent-Jet aux mains de Bob Carlton : vidéo "Silent-JET".

Le pas suivant s'est alors imposé : il fallait absolument améliorer les performances.

Ce nouveau pas, c’était la génération suivante des Silent, le Silent-2.
Il est apparu en 2003 et a reçu sa Fiche d’Identification française en mai 2004. Regardez donc le Silent-2 (à gauche, et ci-dessous, à droite), avec les ailes elliptiques de 13 m d'envergure et des jolis winglets, et comparez-le au Silent-Club,
avec ses 12 m trapézoïdales. Le résultat ne fait aucun doute : la finesse excède 39 points...

Brochure du Silent-2 (pdf).

Fin 2009, le modèle Silent-Club fut retiré du tarif, pour cause d'absence des commandes. En effet, la supériorité du Silent-2 est telle, que depuis son apparition, l'attractivité du modèle Club a bien diminué. Aucune commande pour ce modèle n'est parvenue chez Alisport depuis 2005.

Cet état de désintéressement des clients s'est encore accentué avec l'arrivé du Silent-Targa.

Cette nouvelle version TARGA est arrivée en 2006, (la Fiche d’Identification française fut délivrée par la DGAC en mai 2008) avec le train rentrant, l'envergure de 13,30 m et les winglets spécifiques. La cerise sur le gâteau, le Targa est équipé d’un stabilo de la profondeur mobile (comme un Airbus...) et asservi à la position des volets. La traînée de la gouverne de profondeur s’en trouve sensiblement réduite, et le compensateur n’est plus nécessaire. D’ailleurs, il a été supprimé. La finesse ? On vous invite à la tester...

Brochure du Silent-2 TARGA (pdf).

Et pour ceux qui n'en étaient pas convaincus les démonstrations se suivent désormais : après le record d'Italie de Luigi Bertoncini de 481 km, et les deux records du monde dans la classe FAI DU (planeurs ultralégers) de Leonardo Benetti-Longhini : distance libre 627,60 km (homologation FAI) et distance à but fixe 560,07 km  (homologation FAI) en juillet 2004, un nouveau record du monde est battu !

L'Américain Malcolm David Stevenson jr, a établi la nouvelle référence en la matière : la plus longue distance sur un trajet à trois points de virage est désormais de 891,06 km !!! (homologation FAI).

Ce dernier record établi en avril 2005 en Caroline du Sud n'était pas encore homologué par l'IGC, et déjà il semblait être à nouveau battu ! C'est un autre Américain, William G. Osoba jr, qui, le 18 juillet 2005 au Texas, toujours sur Silent-2 non-motorisé (modèle utilisé seulement aux USA pour des raisons expliquées ci-dessus), a réalisé un superbe vol de 972,04 km en distance libre ! Hélas, ce vol n'a pas pu être homologué, mais désormais les 1000 km en Silent ne sont vraiment plus très loin !

Tous ces records outre-Atlantique ont mis de l’eau à la bouche des vélivoles européens... Mais comment faire ? Depuis 2003, et la décision de l’EASA (prise juste après sa création), sont considérés comme ultra-légers en Europe, les planeurs d’un poids à vide inférieur à 80 kg... Au-dessus ce ce poids, tout planeur doit être certifié. Sachant combien coûte actuellement une certification dans le système mise en place par l’EASA, on comprend aisément qu’il faut pouvoir vendre des milliers des planeurs pour la rentabiliser. Sinon, les prix de vente s’envolent et... on ne peut pas y arriver non plus.

La solution est française (valable malheureusement uniquement dans notre beau pays) et elle s’appelle CNSK (Certificat de Navigabilité Spécial de l’aéronef en Kit). Alisport a donc présenté à la DGAC un kit Targa non-motorisé, et en novembre 2009 ce kit fut déclaré “éligible” (c’est l’expression consacrée) pour le CNSK. Tout pilote français (ou volant en France) peut donc monter ce kit et voler légalement avec un Silent-Targa non-motorisé.
L'avantage supplémentaire : bien que la MTOW admissible du Silent-Targa-CNSK soit définie à 315 kg, on pourra utiliser cette nouvelle version sans aucune difficulté dans la classe FAI-DU, avec une masse totale au décollage de 220 kg. Désormais, les records dans la classe DU ne sont plus réservés aux seuls Nord-Américains !

Le changement de cap opéré par l’IGC / FAI qui a décidé en 2011 d’abandonner la Classe Mondiale, et d’en créer une nouvelle classe 13,5 m, donne un nouveau sens à cette démarche, car le TARGA-CNSK devient du coup le premier planeur de la nouvelle classe. Elle semble, en tout cas, de lui aller comme un gant.

NOUVEAUTÉ 2011 :

Après le Silent-Club AE1 de 1997, le Silent-2 Targa est aussi devenu électrique cette année !

Il s'appellera Silent-ELECTRO
Silent2-ELECTRO
et a fait ses premiers vols fin février.
Il est équipé d'un moteur synchrone sans balais (BLDC) d'une puissance maximale de 25 kW (33 ch) et d'une hélice de diamètre d'un mètre qui, arrêtée, se replie automatiquement sur le nez.

Avec cette motorisation, dont le poids est de 9,5 kg, il peut voler à 150 km/h en palier. Les batteries en Lithium-Ion-Polymère pèsent 31 kg, ce qui lui permettra de garder la masse à vide à peine supérieure qu'un Silent-Targa thermique (et rester dans la-même Fiche d'Identification ULM).

Il a volé en mars 2011, encore en version prototype, basée sur un Silent-2 (la vidéo ici), et il était exposé dans la foulée au salon Aero de Friedrichshafen.

Données techniques et performances du Silent2-ELECTRO (pdf).

14 mars 2012
Au dernières nouvelles, le Silent-ELECTRO vient d'obtenir sa Fiche d'Identification d'ULM auprès de la DGAC !

Fiche d'Identification du Silent2-ELECTRO (pdf).

NOUVEAUTÉS 2009 :

Silent Targa-JET
Le Silent2-TARGA est déjà proposé avec cette motorisation TARGA-Jet ! Sur cette photo : le premier exemplaire de série livré en Italie en 2010. Disponible aussi en kit.

Données techniques du Targa-JET (pdf).

Une autre nouveauté : le TRS (Total Rescue System), un parachute pyrotechnique intégral, sera désormais disponible en option pour toutes les versions des Silent. La solution retenue est le modèle Junkers Magnum-300.

Ci-dessous, une séquence d’images prises pendant les essais de ce système de sauvetage :

Test du Total Rescue System




CARACTERISTIQUES :

Modèle :                    Silent-Club           Silent-2        Silent2-Targa        Targa-CNSK

Envergure :                    12,0 m             13,0 m             13,3 m                    13,3 m

Longueur :                        6,35 m             6,35 m             6,35 m                    6,35 m

Hauteur :                          1,25 m             1,25 m              1,25 m                    1,25 m

Surface alaire :               10,3 m²              8,8 m²              8,9 m²                     8,9 m²

Allongement :                 14,0                 19,2                  20,0                        20,0

Masse à vide :              175 kg             175 kg              182 kg                    140 kg

Masse maxi :                290 kg             300 kg              300 kg                    315 kg

Charge alaire max :        28 kg/m²         34 kg/m²           34 kg/m²                 35,39 kg/m²

Facteurs de charge :    + 4,6 / - 2,65    + 4,6 / - 2,65    + 4,6 / - 2,65        + 5,3 / - 2,65

Moteur : Alisport A302-efi, monocylindre à 2 temps, à allumage et injection électroniques, 28 ch, avec recharge de la batterie.

Hélice monopale. Sortie et rentrée du GMP électriques.

PERFORMANCES :

Modèle :                    Silent-Club            Silent-2        Silent2-Targa

Finesse maximale :          31                       39                  > 40

    mesurée à :                85 km/h              90 km/h            90 km/h

Décrochage V(S) :         62 km/h              65 km/h            65 km/h

Taux de chute mini:     - 0,7 m/s             - 0,6 m/s          - 0,6 m/s

    mesuré à :                  70 km/h              85 km/h            85 km/h

Taux de chute

mesuré à 150 km/h :    - 3,0 m/s            - 2,0 m/s           - 2,0 m/s

VNE :                            200 km/h            220 km/h          220 km/h

V(A) :                            135 km/h            150 km/h          150 km/h

Taux de montée au moteur (moteur thermique) : 2,5 m/s

Autonomie (moteur thermique) : environ 4h

Tarif complet et configurations à charger : ICI


La société Alisport est représenté en France par 2 agents:

Yankee-Romeo dans le Nord, et Alpha Lima dans le Sud : silent(@)alpha-lima.fr

 

Le planeur ULM : nouvel espace vélivole